fbpx

L’interview effronté de Oscar Quagliarini

L’interview effronté de Oscar Quagliarini

 

Oscar Quagliarini - bartender

La rencontre entre Oscar et H.THEORIA

Oscar Quagliarini et Marlène se sont rencontrés pour la première fois lors d’un déjeuné avec leur amie commune, Camille Goutal, avec laquelle il avait tout les deux travailler sur différents projets. Evidement, après 10 min à table, on ne pouvait plus les arrêter. Distillations, Matières premières et art olfactifs, leurs deux mondes se rejoignaient…

Un parcours atypique

Oscar Quagliarini est un bartender italien atypique et passionné. Il a notamment travaillé à Paris au Grazie et au Professore et vient de créer la carte très inspirée de l’Herbarium, le bar à cocktail d’un nouveau genre de l’Hotel National des arts et métier qui a ouvert ses portes cet été dans le 3eme arrondissement de Paris.

herbarium bar

Entre Fragrance & cocktail

Après 6 ans d’études sur le parfum, Oscar à imaginé ce lieu comme une ode à l’odorat proposant une expérience sensorielle entre fragrances et cocktails.
En effet, chacun des 18 cocktails est apposé sur un éventail de 18 touches de parfum dont vous pouvez humer la senteur au bar Herbarium et sur lequel vous pouvez approfondir vos connaissances dans un livre magnifique entre botanique et mixologie.

Il n’en fallait pas plus pour que la rencontre entre Oscar et H.THEORIA prennent tout son sens dans cet univers aux frontières sans limites.
Oscar a donc imaginé 3 cocktails oniriques avec nos trois liqueurs :

• Procrastinare, mettant en valeur les notes boisés de Procrastination
• Histeria, jouant sur l’acidulé de Hystérie
Perfidia Umami, renforçant les notes atypiques de Perfidie

procrastination-h.theoria-cocktail-procrastinare-herbarium-oscar_quagliarini-hotelnationaldesartsetmetiers

L’interview effronté d’oscar Quagliarini

Avec son franc parlé, un accent au couleur de voyage et son rire malicieux, il a accepté de répondre à quelques unes de nos questions :


Oscar, quel est ton parcours ?

D’abord, j’ai un parcours assez international puisque j’ai travaille en afrique de l’ouest, à paris, au mexique, en russie , en séminaire à singapour, en belgique…..
J’ai commencé en 1997, dans un petit bar dans mon village, pour acheter mon piano et un synthétiseur car j’était musicien à cette époque. Puis je me suis passionné pour le cocktail et en 1999 j’ai commencé à travailler à Milan ou j’ai aussi commencé mes études dans le bar.

J’ai véritablement commencé en 2003 à faire mes produits fait-maison et à étudier l’herboristerie. En effet, ça fait 6 ans que je fais mes étude sur la parfumerie.
J’ai actuellement plus de 240 livres sur les cocktails et alcool forts et 60 livres sur l’herboristerie et la parfumerie.
J’ ai écrit mon premier livre « the universe of oscar q » il y a 2 ans et j’ai crée ma ligne de vermut Q et de bitter Q.  Enfin, je vais publier mon 2eme livre qui va être le première d’un trilogie.

J’ai beaucoup travaillé et étudié mais j’ai aussi pas mal fumé de pétards et bu pas mal de gin durant ces 20 ans de travail ( rire)

C’est quoi être Bartender en 2017 ?

Pour moi c’est diffèrent, je focus sur le clients et j’étudie tous ce qui ne concerne  pas le monde du  bar !

Quel est ton ingrédient préféré ?

le vermut de Maidenii !

Ça t’as fait quoi la première fois que tu as gouté H.THEORIA ?

Ça m’a fait “woooow” !! Une idée génial, quelque chose de vraiment nouveaux finalement. J’aime composer avec ce genre de produits malgré leur complexité qui peuvent les rendent difficile à travailler et assez onéreuses.

Tu es plutôt Procrastination, Hystérie ou Perfidie ?

Procrastination !

La recette de ton cocktail favori avec H.THEORIA ?

Procrastinare !

Après Procrastination, Hystérie et Perfidie, y a t-il un quatrième tempérament que tu aimerais goûter ?

Le remord en italien c’est il rimorso

C’est rare les filles qui lancent une marque de spiritueux ?

Il y a quand même pas mal de filles qui ont lancé des spiritueux comme Calle 23 par exemple.

À ton avis, qu’est ce qu’il manque encore dans l’industrie du bar ?

Rien, je pense même qu’il y a déjà trop de chose.
Sauf vous, il manquait juste vous ( sourire ). C’est pour ça que j’ai pris la cause de H.Theoria tout de suite avec moi. Parce que c’était vraiment nouveau.

Oscar Quagliarini
Herbarium bar
Hotel National des Arts et Metiers
243 rue Saint-Martin
75003 PARIS

2017-10-30T16:14:00+01:00 octobre 18th, 2017|ACTUALITES, INTERVIEW|